Le sauvetage de Saint-Mamet passera-t-il par le marketing durable ?

Le spécialiste des fruits en conserve, Saint-Mamet était en vente depuis plus d’un an. Suite au rachat récent de Florac, Matthieu Lambeaux, le nouveau dirigeant parie sur l’agriculture durable et les niches. « Valoriser nos atouts, le local et le durable, sera l’une de nos priorités » a-t-il annoncé. En misant sur la qualité, avec par exemple une récolte des fruits à la main, et l’innovation dans des produits alternatifs, Matthieu Lambeaux se donne douze mois pour « sauver » Saint-Mamet. Affaire à suivre…

Commentaire

Laisser un commentaire